En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Le fantastique 4°

Une étrange rencontre

Par REMI SECCHI, publié le lundi 11 décembre 2017 14:36 - Mis à jour le lundi 15 janvier 2018 16:00

J'habitais avec ma mère à la campagne. Afin de pouvoir poursuivre mes études d'ingénieur à Paris avec mon meilleur ami, j’ai du quitter ma maison familiale.

Le lendemain, nous étions parti pour Paris.

Arrivés dans notre nouvel appartement, on avait commencé à s'installer. Dans l'après-midi, nous sommes allés visiter Paris, ses rues et ses monuments. En fin d'après-midi on s'était séparé, mon ami était allé au restaurant avec sa famille.  La nuit tomba, je me trouvais seul dans ces immenses rues, sombres et lugubres. Il me semblait que quelqu'un me suivait, je sentis son souffle froid comme si c'était le mien qui sortait de mon corps. Suis-je fou? Qu'est-ce qu’il m'arrivait ? Je m'étais retourné et pendant quelques secondes, je crus me voir. J'ai fermé les yeux, mais en l'espace d'un instant il n'y avait plus personne! Plus rien! Comme si rien ne c'était passé. Je partis en courant, terrorisé par ce que je venais de ressentir et de voir.

J'étais perdu, je ne savais pas ou j'allais, tout ce qui venait de m'arriver m'avait beaucoup bouleversé. Je cherchais désespérément mon appartement. Une heure après, je l'avais enfin trouvé. Arrivé à notre appartement, je n'arrêtais pas de penser à ce que je venais de voir. Pris de peur, j'avais tout fermé à clef, mais je n'étais toujours pas rassuré d'être tout seul dans cet appartement bien vide et grand. J'avais l'impression que quelque chose avait changé. Je ne savais pas quoi ! Une étrange impression de ne pas être seul m’envahissait. J'entendais des bruits étranges. Des bruits que je n'avais jamais entendu aupartavent. Je pensais que ces bruits venaient de la salle de bain. J'y allais, je me regardais dans le miroir, et j'étais tout pâle, je commençais à avoir de la fièvre. Je cherchais un médicament dans le tiroir qui était en dessous le miroir.

En me relevant, je vis une ombre au sol. Je me voyais, c’était moi ! il avait mes cheveux, mes yeux, ma cicatrice au menton suite à une chute, mon corps. Je ne me sentis pas bien, comme si mon esprit partait. Comment était-ce possible ? Je lui avais demandé qu'est qu'il faisait ici. Il ne m'avait pas répondu. Pétrifié d'angoisse, j'attendis immobile, sans pouvoir bouger qu'il soit partit de la salle de bain pour pouvoir m'enfermer dans cette pièce.

Là, j’ai regardé dans le miroir et j’ai été surpris et terrorisé, par ce que je vis ! j'étais chauve ! Ai-je perdu la raison ? Comment ? Pourquoi ? Je ne savais pas. Je commençais à reprendre mes esprits. Alors, (courageusement), j'avais décidé de revenir dans le salon. Il était encore là ! Je le vis en train de ranger tranquillement le salon, à tout ordonner. Cela m'avait étonné car je ne le faisais jamais ! on pouvait dire que j’étais désordonné ! Tout à coup, je ne me sentis pas bien, je vis mes bras rapetisser ! J’étais térrifié. Il alla dans la cuisine et se prépara à manger. Mes mains devenaient de plus en plus petite. Il continuait à faire comme si je n’étais pas là, comme si j'étais transparent. Suis je devenu un fantôme ? Non ! ce n'était pas possible ! A ce moment là, je le vis partir au salon pour aller manger. Je voulus le suivre, mais je m’étais rendu compte que je ne pouvais pas aller le voir, je ne pouvais plus bouger, je ne sentais plus mes jambes comme si elles disparaissaient ! Comment était ce possible ? Plus tard, il m'était passé devant pour pouvoir ranger son assiette dans le lave vaisselle à la cuisine, j’avais essayé d’attraper sa jambe pour l’arrêter, mais je ni étais pas arrivé. A chaque fois qu'il rangeait la vaisselle, je voyais le sol se rapprocher de plus en plus !

Le lendemain, mon meilleur ami rentra et me retrouva allongé au sol, dans la cuisine, avec les restes du soir sur la table et le lave vaisselle rempli et ouvert...